You are here

Résidence ECPAD/ADAGP 2021 BD - L’auteur Séra, Lauréat de la 1ère édition

24/03/2022
Résidence ECPAD/ADAGP 2021 BD - L’auteur Séra, Lauréat de la 1ère édition

L’ECPAD a lancé en 2021 la 1ère édition d'une résidence d’artiste annuelle et pluridisciplinaire en partenariat avec l’ADAGP et le soutien de la DPMA du ministère des Armées.
Le lauréat de l'édition 2021, consacrée à la bande dessinée, est le dessinateur Séra.

 

 

L’ECPAD (Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense) inaugure une résidence d’artiste annuelle pluridisciplinaire en partenariat avec l’ADAGP et avec le soutien de la DPMA (Direction des patrimoines, de la Mémoire et des Archives) du ministère des Armées.

À travers cette résidence de 3 mois dotée d'une bourse, l’ECPAD et l’ADAGP souhaitent encourager la création d’un(e) auteur(e) en lui permettant de travailler sur un projet personnel libre, nourri par le fonds audiovisuel et photographique du Ministère des Armées, sur un site inédit et chargé d’histoire, le Fort d’Ivry (Val de Marne). 

Dans le cadre de l’Année BD 20>21, cette première édition s’adressait aux auteurs de bande dessinée. 

 

Le lauréat de cette première résidence a été sélectionné parmi quatre finalistes par un jury composé de trois représentants de l’ECPAD, d’un représentant de la DPMA et de deux auteurs membres de l’ADAGP, Emmanuel Guibert et Catel.

 

Phouséra Ing dit Séra, né en 1961 à Phnom Penh au Cambodge, est un artiste plasticien français d'origine franco-cambodgienne, auteur de bande dessinée, illustrateur, sculpteur, peintre.

Dans chacun de ses albums, le dessinateur fait la part belle aux recherches historiques, prenant appui sur des documents visuels et archivistiques, à l’image de l’un de ses derniers ouvrages, Concombres amers – Les racines d’une tragédie (Marabout, 2019).

 

Sur le Fil, Indochine Française 1945-1954 (dessin préparatoire)© Séra, 2022.

 

Son projet lauréat de la résidence ECPAD/ADAGP, Sur le Fil, Indochine Française 1945-1954 (titre provisoire) vise une totale immersion dans la documentation de l’ECPAD.

« Je suis honoré d'avoir été retenu pour cette première résidence d'artiste : les recherches historiques que je vais pouvoir mener à travers les archives photographiques et cinématographiques de l'ECPAD me permettront de donner une plus grande force à mon récit, cela afin de transmettre cette période de l'Histoire au plus grand nombre » a confié Séra a l'issue du vote du jury. 

Séra sera donc accueilli trois mois au Fort d’Ivry en 2022. Il bénéficiera également d’une bourse de vie d’un montant de 6 000 € brut.

 

Suivez-vous sur les réseaux sociaux !