You are here

Meet the authors. 2e édition

31/05/2017
Meet the authors. 2e édition

Rencontre des auteurs et des décideurs européens hier à Bruxelles autour de la réforme du droit d’auteur.

Centré sur le thème du partage de la valeur, le meeting MEET THE AUTHORS, organisé par le GESAC, a réuni hier, à Bruxelles, ceux qui font aujourd’hui l’actualité européenne du droit d’auteur : les artistes, les sociétés d’auteur ainsi que les décideurs politiques, et notamment le vice-président de la Commission européenne, Andrus Ansip, de nombreux députés européens appartenant aux 5 principaux partis politiques et des représentants de quelque 13 pays, dont 4 ambassadeurs. Du coté des auteurs, ils étaient plus de 60 à être venus de toute l’Europe pour représenter les champs artistiques les plus variés : compositeurs, chanteurs, photographes, street artistes, etc.
 
Alors que la réforme du droit d’auteur est en discussion au Parlement européen, les auteurs ont tenu à lancer un appel d’une seule et même voix afin de rééquilibrer le transfert de la valeur : si l’Europe n’adopte pas une législation forte et claire en la matière, les plateformes continueront à accaparer la valeur des œuvres créatives et culturelles pour leur seul profit, privant l’Europe de l’une de ses principales ressources économiques : le secteur culturel.
 
Daniel Buren, qui était présent aux côtés de la délégation ADAGP a lu cet appel décisif au nom de tous les auteurs devant l’assemblée. Il a déclaré : « C’est toute la création européenne qui est en jeu ici : l’UE doit sans délai adapter sa législation pour offrir un terrain fertile à la création ». C215 a quant à lui affirmé : « Les plateformes vendent de la publicité sur nos œuvres sans notre consentement (…). Ce qui se passe est contraire à l’esprit du street art, qui est le partage. Cela nous a été volé par les grandes sociétés comme Google et Facebook ».
 
MEET THE AUTHORS a montré la capacité de conviction et de mobilisation des auteurs de toute l’Europe pour défendre leurs droits. Si, comme l’a dit Andrus Ansip, « le droit d’auteur permet de reconnaître et suivre l’investissement des créateurs et des industries créatives », l’Europe se prononcera, dans les mois à venir, sur le soutien qu’elle souhaite apporter aux créateurs et à leur demande d’une juste rémunération.