You are here

La Révélation Arts Plastiques 2018 de l’ADAGP a été attribuée à Odonchimeg Davaadorj

02/05/2018
La Révélation Arts Plastiques 2018 de l’ADAGP a été attribuée à Odonchimeg Davaadorj

Dans le cadre du 63ème Salon de Montrouge, l’ADAGP lance la 4ème édition de ses Révélations. La Révélation Arts Plastiques 2018 a été attribuée à Odonchimeg Davaadorj

Le Salon de Montrouge, lieu de référence pour la jeune création, est un véritable tremplin pour les artistes de demain. Il leur offre de nombreuses opportunités : bourses, aides à projets, propositions d’expositions, prix et contacts professionnels.

A travers ce prix et grâce à la présélection exigeante proposée par le Salon de Montrouge, l’ADAGP encourage l’émergence des talents, la diffusion des œuvres des artistes et affirme son engagement à soutenir la jeune création.

Le jury, coprésidé par les artistes Philippe Ramette et Elizabeth Garouste, est composé de Mélanie Bouteloup (directrice Bétonsalon – Centre d’art et de recherche & Villa Vassilieff), Françoise Monnin (rédactrice en chef d’ARTENSION) et les artistes Carole Benzaken, Kenny Dunkan (lauréat Révélation Arts Plastiques 2015), Kokou Ferdinand Makouvia (lauréat Révélation Arts Plastiques 2017), a tenu à distinguer le travail de :

Odonchimeg Davaadorj, pour son installation « Amidral » (2015-2018)

La jeune artiste, née en 1990 à Darkhan (Mongolie), qui vit et travaille à Vincennes, a conquis le jury avec « une œuvre très riche qui s’inscrit dans l’histoire de la figuration récente, avec pertinence, aux côtés des recherches de Louise Bourgeois et Marlène Dumas. Elle nous livre une œuvre incarnée, politique et poétique qui la rend singulière ».

La lauréate reçoit une dotation de l'ADAGP de 5000 Euros et bénéficie d’un portrait filmé et diffusé sur le site d’Arte. Elle a également la chance de participer à la biennale Jeune Création Européenne.

Une mention spéciale a également été décernée à Garush Melkonyan pour son installation vidéo « Just the four of us » (2018). Le jury a souhaité mettre en lumière « la subtilité de la mise en scène de la notion d’échange : “ Il faut que l’énigme se répande”, comme l’écrit le poète Rainer Maria Rilke ».

Tous deux seront mis à l’honneur lors de la grande soirée des Révélations de l’ADAGP, organisée au Centquatre – Paris, en janvier 2019.