You are here

Félicitations à Robin Cousin, notre révélation BD 2017 !

14/07/2017
Félicitations à Robin Cousin, notre révélation BD 2017 !

L'ADAGP s'associe avec le Festival Quai des Bulles pour soutenir les jeunes talents de la BD. Découvrez "Le Profil de Jean Merville" par Robin Cousin aux éditions Flblb.

 

Les Révélations ADAGP 2017

En partenariat avec pers acteurs culturels, l’ADAGP remet cette année sept Révélations aux jeunes talents repérés par un jury coprésidé par les artistes Hervé Di Rosa et Elizabeth Garouste. Les disciplines artistiques représentées sont aussi diverses que le répertoire de l’ADAGP : arts plastiques, photographie, design, livre d’artiste, bande dessinée, art urbain et art numérique – art vidéo.

À travers chacune de ces Révélations, l’ADAGP réaffirme son souhait d’encourager et de soutenir la création émergente. Les lauréats, célébrés lors de la grande soirée de remise des prix organisée au CENTQUATRE le 14 décembre prochain, reçoivent chacun une dotation de l’ADAGP et leurs portraits filmés par Arte et diffusés sur le site d’Arte Créative.

 

La Révélation ADAGP "Bande dessinée" 2017, en partenariat avec Quai des Bulles

La Révélation ADAGP / Quai des Bulles vise à valoriser et à encourager le travail des jeunes auteurs de bandes dessinées. Il récompense un auteur travaillant ou résidant en Europe et Suisse, ayant publié au maximum trois albums, dont un entre le 1er juin 2016 et le 31 mai 2017

Le jury composé de Pili Munoz, directrice de la Maison des auteurs d’Angoulême, Etienne Davodeau, auteur et Jean-Christophe Ogier, journaliste spécialisé BD à France Info, a tenu à distinguer Robin Cousin pour Le Profil de Jean Melville aux éditions Flblb :

« L’histoire tient de l’enquête policière et de la réflexion philosophique. Au cœur de ce polar de province – petite ville, petits personnages, petites vies, se noue un drame aux enjeux majeurs et planétaires. Rien de moins que la révolution numérique, et la manière dont celle-ci pèse, de plus en plus, sur notre quotidien et nos choix. 

L’air de rien, avec un art consommé du décalage efficace, sans jamais être démonstratif, Robin Cousin fait le procès des fameux algorithmes qui scrutent, analysent et façonnent les comportements des utilisateurs de moteurs de recherches et autres réseaux sociaux : peu ou prou, nous tous. 

Le dessinateur de 33 ans, qui avoue une passion pour la science, entreprend de raconter la modernité de l’époque avec un dessin très simple, faussement innocent. L’actualité des thèmes s’accommode fort bien de ce traitement graphique, choix assumé d’un classicisme franco-belge renouvelé. Ici, la vie se déroule en noir et blanc, en dégradé de gris pas très excitants ; les couleurs, volontairement artificielles, sont réservées au monde parallèle des données et contenus virtuels.

En conséquence de quoi, quand vous aurez refermé cette bande dessinée de 200 pages, vous y réfléchirez à deux fois avant de vous connecter à un écran ».

 

Doté de 5 000 €, le prix sera remis lors du festival Quai des Bulles à Saint-Malo, le samedi 28 octobre 2017.